Sie sind hier: Startseite Veranstaltungen Éliane Viennot (Saint-Étienne): …

Éliane Viennot (Saint-Étienne): En finir avec l’homme. L’actualité du débat linguistique en France

Vortrag im Rahmen des Forschungskolloquiums am Frankreich-Zentrum
Wann 29.11.2021
von 19:15 bis 21:00
Wo HS 1098, KG I
Termin übernehmen vCal
iCal

Eliane-Viennot.jpg

Bitte beachten: Der Vortrag findet nicht, wie ursprünglich angekündigt, in HS 1019 statt, sondern in HS 1098, KG I.

Für die Teilnahme ist aufgrund der neuesten Corona-Verordnung ein 2G Plus-Nachweis erforderlich, d.h. geimpft oder genesen mit zusätzlichem tagesaktuellem Schnelltest.

"Homme. – Animal raisonnable. En ce sens, il comprend toute l’espèce humaine, et se dit de tous les deux sexes” (Dictionnaire de l’Académie, 1re édition, 1694).


Depuis quand, pourquoi, par quel détour le mot “homme” en est-il venu à désigner le  genre humain tout entier ? Et comment se fait-il que tant de francophones ne songent pas à questionner cet usage totalisant ?


Au fil d’une passionnante enquête, Éliane Viennot revient sur l’étymologie du terme, sur son sens premier et son sens sublimé par la grâce d’institutions puissantes, sur les contradictions et les confusions que cela n’a pas manqué de provoquer. Son livre "En finir avec l'homme, Chronique d’une imposture" (editions-iXe.fr, 2021) est l’histoire d’un abus de langage qui a hissé le mâle de l’espèce au rang de représentant absolu de l’humanité.
Au pays de l’Homme de Cro-Magnon, du Musée de l’Homme, des Maisons des Sciences de l’Homme, des Droits de l’Homme, etc., cette histoire relève d’une exception française qui sent fort l’imposture masculiniste. Il est temps que le bonhomme regagne son lit – sémantiquement parlant – et laisse place aux autres individus du genre Homo : tous les humains, hommes compris.

Éliane Viennot est professeuse émérite de littérature française de la Renaissance et membre honoraire de l’Institut universitaire de France. Elle a enseigné la langue et la littérature française dans les universités de Washington (Seattle, USA), de Nantes, de Corse, de Saint-Etienne, et elle a été membre senior de l'Institut universitaire de France de 2003 à 2013. Spécialiste de Marguerite de Valois et d'autres femmes d'Etat de la Renaissance, elle s’intéresse plus largement aux relations de pouvoir entre les sexes et à leur traitement historiographique sur la longue durée. Militante féministe depuis les années 1970, elle s'est notamment investie dans les campagnes pour le droit à l'avortement, pour la parité, et pour l'institutionalisation des études féministes (ou «de genre»). Elle travaille également aux retrouvailles de la langue française avec l'usage du féminin.